DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Dow, Ann

water-polo

Née le 1er mai 1971 à Montréal. Discipline : water-polo.

Elle commença à pratiquer le water-polo organisé à l'âge de 12 ans alors qu'une amie du secondaire l’encouragea à joindre le club CAMO. Avant elle jouait pour les petites piscines municipales de la ville de Montréal.

Le water-polo est rapidement devenu une passion pour Ann. Le jeu, l’esprit de famille et d’équipe, contribuer à quelque chose de plus grand que soi, la stratégie offensive, défensive, le goût et l’amour du feeling de la victoire ainsi que les apprentissages sur le plan humain ont fait de ce sport sa passion.

Nommé sur l'équipe nationale tout juste avant son 20e anniversaire de naissance, Dow sera un pilier de la formation canadienne senior de 1991 à 2005 et en sera même la capitaine de 2002 à 2005.

Le rêve de tout athlète est de participer aux Jeux olympiques et c'est en 1997 qu'Ann apprenait que le water-polo féminin devenait finalement une discipline olympique. Mais le but n'était pas encore atteint, puisque le Canada devait obtenir son billet pour les Jeux olympiques de Sydney en 2000. Outre le pays hôte, seulement cinq nations pouvaient se qualifier. En qualifications continentales, les Canadiennes devaient vaincre leurs grandes rivales, les Américaines et elles obtinrent leur laissez-passer à la première occasion en remportant la médaille d'or aux Jeux panaméricains en 1999.

À Sydney, la formation canadienne se classa cinquième et Ann Dow est entrée dans l'histoire du water-polo féminin aux Olympiques alors qu'elle est devenue la première à inscrire un but. Quatre ans plus tard, Ann Dow vivait une deuxième expérience olympique alors qu’elle était la capitaine de la formation canadienne qui prit le septième rang à Athènes.

L’un de plus grands moments de la carrière d’Ann fut sans aucun doute sa dernière compétition dans l’uniforme d’Équipe Canada aux Championnats mondiaux aquatiques disputés à Montréal en 2005. Elle avait la chance de terminer sa carrière devant famille et amis et de connaître sa meilleure performance en tant que joueuse de l’unifolié. Le Canada remporta la médaille de bronze alors qu’Ann était nommée la joueuse la plus utile à son équipe et membre l’équipe d’étoiles du tournoi. Un moment inoubliable pour l’attaquante.

La carrière d’Ann Dow l’amena aussi à jouer dans des ligues professionnelles en Italie et en Grèce de 2000 à 2005. Évoluer dans de tels championnats est une consécration en soi, puisqu’il faut figurer parmi les meilleures joueuses au monde car chaque formation ne peut aligner une ou deux joueuses étrangères.

Elle annonça sa retraite sportive en 2005 avec un palmarès remarquable ; elle prit part aux Championnats mondiaux aquatiques à cinq reprises, remportant deux médailles de bronze (en 2001 à Fukuoka et en 2005 à Montréal). Elle participa à cinq Coupes du monde FINA, obtenant une médaille de bronze à Perth en 2002. Membre de la formation canadienne qui remporta la médaille d'or aux Jeux panaméricains de Winnipeg en 1999 et la médaille d'argent à ceux de Saint-Domingue en 2003.

Dow fut membre de la formation canadienne qui se classa cinquième aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Elle prit part aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004 où l'équipe canadienne termina en septième position.

Intronisée au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2019). Nommée joueuse la plus utile à son équipe aux Championnats mondiaux aquatiques (2005). Nommée meilleure joueuse au monde (2005). Nommée athlète féminine de l'année de niveau international au Gala SPORTSQUÉBEC (2005).

 

Page éditée : 2019.06.23

Crédit photo : Photo PC/AOC