DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Delamarre, Victor

hommes forts

Né le 24 septembre 1888 à Hébertville. Décédé le 13 mars 1955 à Montréal. Discipline : homme fort.

Victor Delamarre fut connu à travers l'Amérique du Nord pour son incroyable force physique. Malgré son modeste gabarit (5 pieds et 6 pouces et environ 155 livres), il possédait une structure musculaire hors du commun. Au début de l'adolescence, à 13 ans, il pratiquait déjà la lutte et la boxe. En 1903, sa famille revenait s'établir à Lac-Bouchette, au Lac-Saint-Jean, après quelques années passées à Québec.

Il commença à démontrer ses habiletés extraordinaires dans les chantiers de bûcherons. Un jour, un contremaître demanda à six bûcherons de soulever et traîner une lourde épinette d'environ treize pieds de long. Ces derniers furent incapables. Le contremaître fit appel à Delamare, qui prit tout simplement l'arbre et le transporta sur le roule des billots. Rapidement la nouvelle de l'exploit fit le tour du camp de bûcherons. Le représentant de la compagnie Belgo Pulp décida de tester de nouveau la force du jeune Delamarre et lui demanda de tordre des pièces de monnaie avec le pouce, l'index et le majeur. Devant ses compagnons totalement sidérés, Victor en tordit une demi-douzaine.

Victor Delamarre devint par la suite policier, bien qu'il n'avait pas la taille réglementaire de 6 pieds pour exercer à la Ville de Montréal. Les autorités firent pourtant une exception étant donnée sa force herculéenne.

Le 2 avril 1914 la renommée de Delamarre atteignit le sommet alors qu'il a battu le record mondial du dévissé d'un seul bras. À Montréal, au Club canadien, en présence d'une foule enthousiaste et cinq témoins assermentés, il leva un haltère de 309,5 livres, battant ainsi le record du célèbre Louis Cyr, qui était de 273 livres (notons que Cyr faisait osciller la balance à 365 livres lors de son exploit). Le record fut attesté officiellement, les journaux reprirent la nouvelle et Delamarre entra dans la légende.

Le 12 juin 1914, Delamarre donna sa démission comme policier. Il s'est alors produit dans de nombreuses exhibitions de ses tours de force partout en Amérique, pendant de nombreuses années. Parmi ses fameuses prouesses, il soulevait de terre une plateforme sur laquelle se tenaient plusieurs hommes, ou une automobile et mêmes des statues. À une autre occasion, il souleva 200 livres d'un seul doigt.

À la fin de sa carrière, il était plus intéressé par la lutte et voyageait avec sa famille dans une immense caravane ; il aurait disputé plus de 1 500 combats en carrière.

Intronisé au Panthéon des sports canadiens (1973) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2016).