DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Lemay, Marc

cyclisme

Né le 4 avril 1951 à Amos. Discipline : cyclisme.

Exerçant la profession d’avocat, il s’est distingué comme administrateur bénévole de renom dans les sports cyclistes, autant à l’échelle nationale que mondiale, à partir de 1972. Il fut directeur technique du Tour cycliste de l’Abitibi (1979 à 1981), président de la Fédération cycliste du Québec (1980-1981), président de l’Association cycliste canadienne (1981 à 1992), président de la Commission internationale de vélo de montagne de l’Union cycliste internationale (1990 à 2002) et membre du Conseil d’administration de l’Association olympique canadienne de 1982 à 1996.

De par ses nombreux postes occupés, Marc Lemay a eu une grande influence dans la promotion des épreuves cyclistes québécoises, sur route et en vélo de montagne, au calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI). C’est grâce à son travail acharné que de nombreuses épreuves québécoises ont bénéficié de la sanction internationale.

Un autre legs est la présence de plusieurs commissaires québécois qui œuvrent maintenant lors d’épreuves de sanction internationale.

On doit à Lemay deux grandes réalisations à l’échelle internationale. À la fin des années 80, le vélo de montagne devient une nouvelle discipline auprès de l’UCI. Et à partir des Jeux d’Atlanta en 1996, des épreuves, féminine et masculine, de cross-country en vélo de montagne sont ajoutées au programme olympique.

Son héritage en vélo de montagne est considérable, car cette discipline a connu une très forte expansion, tant à l’échelle nationale qu’internationale, au cours des année 90. Cette croissance coïncide avec son passage à la tête de la Commission internationale de vélo de montagne de l’Union cycliste internationale.

Au cours de sa carrière, Marc Lemay a également été très soucieux de faire la promotion des droits des Francophones dans les entités sportives nationales, notamment l'Association cycliste canadienne, l'Association olympique canadienne, la Fédération canadienne des sports et auprès de l'agence fédérale Sport Canada.

De 2004 à 2011, il fut député de la circonscription d’Abitibi-Témiscamingue à la Chambre des communes.

Intronisé au Temple de la renommée du cyclisme québécois à titre de bâtisseur (1999), au Temple de la renommée olympique du Canada à titre de bâtisseur (2011), au Temple de la renommée de Cyclisme Canada (2015) et au Temple de la renommée du Tour cycliste de l’Abitibi (2018). Nommé bénévole de l’année au 8e Gala (1980) et au 22e Gala (1994) du Mérite sportif québécois. Récipiendaire du Mérite de l’Union cycliste internationale (2001). Administrateur de l'année au Canada au Gala des Grands prix Air Canada du sport amateur en 1991.

Crédit photo : André Rousseau / Les Coulisses du sport

Page éditée : 2020.09.17