DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Lemay, Raymond

bâtisseurs

Né le 6 février 1927. Décédé le 22 octobre 2018. Disciplines : courses de chevaux & cyclisme.

Grand bâtisseur du sport québécois, Raymond Lemay oeuvra d'abord dans le monde des courses de chevaux. Il commença à travailler à la piste du Parc Richelieu en 1954. Il devint président du Parc Richelieu, puis de l'hippodrome Blue Bonnets et il fut associé à ce sport pendant 20 ans (1953 à 1973), contribuant grandement à sa croissance, sa popularité et sa prospérité.

Lemay fut aussi invité à présider le comité organisateur des championnats du monde de cyclisme sur route et sur piste en 1974. Pour la première fois, cette compétition était tenue hors de l'Europe et fut un énorme succès. Lemay sut s'entourer des grands noms du milieu des affaires, l'événement dégagea un profit de 32 000$ (remis à la Fédération cycliste du Québec) et 850 athlètes (de 40 pays) et 350 journalistes vinrent à Montréal.

À cela s'ajoute la vice-présidence des Mondiaux d'athlétisme en 1980, la participation au conseil d'administration du Manic de Montréal, le rôle de trésorier aux Jeux du Québec. De plus, il travailla avec grand succès à plusieurs campagnes de levées de fonds (Fondation Jean-Béliveau, Centre Immaculée-Conception...). Il oeuvra également au sein des conseils de la Palestre nationale et du Centre Paul-Sauvé et il est un membre à vie de l'Association olympique canadienne.

Raymond Lemay s'est joint à la Canada Steampship Lines à titre de vice-président en 1973, puis en sera son président et chef de l'exploitation à partir de 1980, fonction qu'il occupera jusqu'en 1989. De 1981 à 1983, il fut vice-président du conseil d'administration consultatif du port de Montréal. De 1989 à 2001, il fut vice-président exécutif au sein de Québecor, membre du conseil de Québecor World jusqu'en 2003 et de Québecor Inc. jusqu'en 2005.

En 1994, il était nommé au conseil d'administration de la Société du port de Montréal, puis en 1996, il devint président du conseil, fonction qu'il occupera jusqu'en février 2005.

Intronisé au Temple de la renommée des courses de chevaux du Canada (1983), au Temple de la renommée du cyclisme québécois (1994) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2006). Membre de l'Ordre du Canada, il fut honoré de la Croix de Jérusalem par l'Association des Scouts du Canada.

 

Page éditée : 2021.04.15