CANADA AUX JEUX D'HIVER

1980 - Lake Placid

Du 14 Février au 23 Février

Pour la deuxième fois le village de Lake Placid, dans le nord de l'État de New York, accueillait les Jeux d'hiver. Le comité organisateur décida d'en faire des Jeux simples, dépourvus de tout luxe inutile, des Jeux destinés aux athlètes. Les résultats furent quelque peu désastreux lors de la première semaine des activités. Les problèmes de logistique étaient nombreux ; le réseau d'autobus fonctionnait à moitié et plusieurs spectateurs furent abandonnés au froid. De plus, le transport entre les différents lieux de compétition était lent et difficile en raison de plusieurs embouteillages sur les routes principales et secondaires.

Avant même l'ouverture des Jeux, un nuage sombre planait au-dessus de Lake Placid. Le président américain Jimmy Carter souhaitait que le C.I.O. annule les Jeux d'été de Moscou afin de protester contre l'invasion soviétique de l'Afghanistan. Le C.I.O. refusa, mais le Président Carter laissa entrevoir la possibilité d'un boycottage américain lors des Jeux d'été.

Les exploits des athlètes, surtout ceux des États-Unis, mirent un baume sur ces accrocs. La grande vedette des Jeux fut l'équipe de hockey américaine. La bande de collégiens, dont plusieurs feront carrière dans le hockey professionnel, dirigée par Herb Brooks, lui-même un entraîneur provenant du milieu collégial, causa l'une des plus grandes surprises de l'histoire du sport en remportant la médaille d'or. Le 22 février, les États-Unis, opportunistes et tenaces, avec Jim Craig solide comme le roc devant le filet, défaisaient l'U.R.S.S. par 4 à 3. Deux jours plus tard, les Américains battaient la Finlande par 4 à 2 et s'assuraient la médaille d'or. L'U.R.S.S triompha de la Suède par 9 à 2 et gagna la médaille d'argent.

Un autre Américain, Eric Heiden, réussit l'exploit de rafler les cinq médailles d'or en patinage de vitesse. Heiden, champion du monde en titre, établit cinq records olympiques et devint le premier athlète à remporter cinq médailles d'or de façon individuelle.

Une autre performance surprise fut celle du Liechtenstein, qui accumula quatre médailles en ski alpin. Cette réussite fut une affaire de famille. Hanni Wenzel remporta deux médailles d'or (slalom, slalom géant) et une d'argent (descente), alors que son frère Andreas gagnait la médaille d'argent en slalom géant. Le ski alpin couronna un autre grand champion, Ingemar Stenmark, qui avait mérité deux médailles d'or, soit en slalom géant et en slalom.

ARTICLES ANNEXES

  • Bobsleigh

    LIRE
  • Hockey sur glace hommes

    LIRE
  • Luge

    LIRE
  • Patinage artistique

    LIRE
  • Patinage de vitesse (longue piste) femmes

    LIRE
  • Patinage de vitesse (longue piste) hommes

    LIRE
  • Saut à ski hommes

    LIRE
  • Ski alpin femmes

    LIRE
  • Ski alpin hommes

    LIRE
  • Ski de fond femmes

    LIRE
  • Tableau des médailles / Medal Standings

    LIRE