DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Storey, Roy Alvin (Red)

divers

Né le 5 mars 1918 à Barrie, Ontario. Décédé le 15 mars 2006 à Montréal. Discipline : hockey, football. Père de Bob Storey.

Athlète polyvalent et talentueux, Roy Alvin « Red » Storey a passé sa vie à oeuvrer dans le monde du sport, que ce soit au football, baseball, hockey ou à la crosse.

Natif de Barrie en Ontario, Red Storey excella dans de nombreux sports durant son adolescence, si bien qu’il attira l’attention de formations de football et de baseball. Alors qu’il n’a que 18 ans, il s’est joint aux Argonauts de Toronto (football canadien) avec lesquels il évolua pendant six saisons (1936 à 1941), remportant la coupe Grey à deux occasions (1937 et 1938). Lors de la deuxième conquête de la coupe Grey en 1938, Storey a réussi l’exploit de marquer trois touchés au quatrième quart! Cette performance remarquable lui conféra des offres pour joindre les Giants de New York et les Bears de Chicago dans la Ligue nationale de football, propositions qu’il refusa. Sa carrière comme joueur de football prit fin abruptement en 1941 après avoir subi une grave blessure à un genou.

Avant même de faire carrière au football, Storey, qui excella au baseball, a reçu une offre des Athletics de Philadelphie (Ligue américaine), mais une blessure à un bras l’empêcha de poursuivre sa carrière dans ce sport.

Parallèlement à sa carrière au football, Storey joua également à la crosse avec différentes formations de l’Ontario, notamment à Orillia et à Hamilton.

Red Storey était également un habille défenseur au hockey évoluant avec les Sea Gulls d’Atlantic City et les Skeeters de River Vale dans l’Eastern Hockey League. En 1942, il déménageait à Montréal pour joindre les Royaux. Durant son passage à Montréal, Storey continua de jouer à la crosse avec des formations locales ; en 1942 alors qu’il jouait pour une équipe de crosse de Lachine, il connut un match de 12 buts.

Quand ses carrières d’athlète furent écourtées en raison de blessures, Storey se tourna vers l'arbitrage. Pendant un quart de siècle, il a été arbitre au plus haut niveau dans trois sports différents. Il a officié dans la Ligue de crosse du Québec pendant dix ans, dans la Ligue de football du Québec et celle de football inter-collégial pendant 12 années et dans la Ligue canadienne de football pendant 12 saisons.

Après avoir arbitré plus de 2 000 parties dans les ligues mineures de hockey, Storey s'est joint à la Ligue nationale de hockey en 1950 et il travailla dans cette ligue jusqu'en 1959.

Le 4 avril 1959, il était d’office pour le sixième match de la série demi-finales entre les Canadiens de Montréal et les Black Hawks de Chicago. Ce soir-là Montréal élimina Chicago, le but décisif étant inscrit avec 88 secondes à jouer dans le match. Les partisans de Chicago se sont presque révoltés, et l'entraîneur des Black Hawks, Rudy Pilous, a accusé Storey d’avoir croulé sous la pression en n'appelant pas de pénalités contre les Canadiens en fin de match. Red Storey devait arbitrer le dernier match de la série entre les Maple Leafs de Toronto et les Bruins de Boston le 7 avril, mais lorsqu'un journal d'Ottawa rapporta les propos du président de la LNH, Clarence Campbell, affirmant que Storey avait cafouillé sur deux décisions lors du match Montréal-Chicago, Storey a démissionné sur-le-champ. Sa carrière d’arbitre dans la LNH comprenait 480 matchs de saison et sept finales consécutives de la coupe Stanley de 1952 à 1958.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey (1967), au Panthéon des sports canadiens (1986), à l’Ontario Sports Hall of Fame (2001) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2018). Membre de l'Ordre du Canada (1992).

 

Crédit photo : Imperial Oil-Turofsky / Hockey Hall of Fame