DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Cook, Myrtle

athlétisme

Née le 5 janvier 1902 à Toronto, Ontario. Décédée le 18 mars 1985 à Elora, Ontario. Discipline : athlétisme.

Athlète très polyvalente, elle excella dans de nombreux sports : hockey, basketball, quilles, tennis, canoë. Mais c'est l'athlétisme qui la rendit célèbre. Dès l'âge de 15 ans, elle devint membre de l'équipe nationale féminine d'athlétisme et elle fut l'une des premières Canadiennes à participer à des compétitions internationales. À l'occasion des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928, les femmes purent prendre part aux compétitions d'athlétisme. Cook participa aux qualifications olympiques canadiennes disputées à Halifax où elle établit un record mondial de 12,0 secondes au 100 mètres. Favorite pour cette épreuve à Amsterdam, elle fut malheureusement disqualifiée après avoir commis deux faux départs. Quelques jours plus tard, elle fut membre du relais 400 mètres (avec Jane Bell, Ethel Smith et Bobbie Rosenfeld) qui remporta la médaille d'or. Cook continua sa carrière en athlétisme jusqu'en 1931 et elle fut détentrice de plusieurs records nationaux et internationaux au 60 mètres et au 100 mètres.

Tout au long de sa vie, elle travailla au développement du sport féminin au Canada. En 1923, elle fonda le Toronto Ladies Athletic Club, premier club au pays réservé aux femmes et elle créa, avec l'aide d'une autre pionnière du sport Hilda Strike, le Mercury Athletic Club. En 1929, elle s'associa journal Montreal Star et écrivit une chronique hebdomadaire intitulée "In the Women's Sport Light" qui parut pendant plus de 40 ans. Cook fut impliquée tout sa vie dans le sport amateur ; elle fut de onze Jeux olympiques, soit à titre d'athlète, de gérante, d'entraîneur et de journaliste.

Intronisée au Temple de la renommée olympique du Canada (1949), au Temple de la renommée des sports du Canada (1955) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (1974).